• Emilie

Très grande lumière

Mis à jour : févr. 6

Marina Bougaïeff est un véritable trublion spirituel. Animée d'un enthousiasme sans égal, la jeune femme de 36 ans est une référence en ce qui concerne le travail avec les anges et l'une des figures de proue de la spiritualité « jeans-baskets » qui se développe depuis quelques années. Portrait d'une étoile qui brille haut. Et fort.

Marina Bougaïeff est une grande personne. Et pas seulement parce que cette ancienne basketteuse de haut niveau affiche 1,87m sous la toise... Marina Bougaïeff est une grande personne parce qu'elle fait partie de ces gens lumineux qui éclairent le monde et guident les autres dans le sillage de leur rayonnement. Sa lumière est intense. Singulière. Dans le monde feutré du développement personnel et spirituel, elle détonne. Décomplexe et décomplexifie, dégage, déride. Démystifie. Dans son dernier livre, « Colorer sa vie avec 50 nuances d'archanges », elle explique à propos de l'archange Raziel, celui de la clairvoyance : « Une image me vient, celle d'une voiture sur son chemin. Vous êtes cette voiture, mais votre pare-brise est tout taché. Les fientes qui l'éclaboussent viennent tout droit des fesses de votre ego qui se vide chaque jour plus de ses jugements (…) Raziel, c'est notre car wash lumineux, il nettoie le pare-brise pour que nous puissions conduire sereinement et profiter du paysage. » Vous voyez ce que je veux dire maintenant ?!


Ce portrait que je vous propose est un peu particulier. Je vais utiliser le « je » dedans, ce qui ne se fait pas en général quand on écrit un article (c'est un édito sinon). Mais j'ai décidé de parler à la première personne parce que Marina a été (est) une lumière pour moi aussi. J'ai découvert sa page Facebook, les pépites spiritu'ailes de Marina, grâce à une amie commune il y a deux ans environ. J'ai immédiatement accroché avec son ton direct, ses gros mots pour dire les choses jolies et moins jolies, ses réflexions puissantes et profondes expliquées le plus simplement du monde. Elle est cash et j'aime ça. Elle incarne très bien, elle aussi, la spiritualité « jeans-baskets » dont je vous parlais dans mon premier portrait et qui s'étend à vitesse grand V sur les réseaux sociaux et dans le monde entier. Elle met la spiritualité, et notamment l'univers angélique, à la portée de tous.


C'est sa mission, comme elle me l'a expliqué quand je l'ai sollicitée pour l'écriture de cet article : « Ce qui m'a drivée et demandé le plus de boulot, c'est de rendre tout cela humain. Je suis là pour partager quelque chose de vrai, pas pour tenir des grands discours sur le bonheur qui ne sont pas authentiques. Je suis une nana spirituelle mais je reste humaine : Marina est en colère parfois, elle n'est pas parfaite et non elle n'accueille pas sa colère avec amour. Je ne suis pas un être exceptionnel, j'apprends à m'aimer telle que je suis, à vivre dans la simplicité et l'acceptation de ma boule à facettes intérieure, faite de phases « up » et « down » juste derrière. Si je n'étais pas accessible, ce serait frustrant pour les gens. Et je ne veux pas d'une spiritualité frustrante mais dans une spiritualité épanouissante. Quand j'ai commencé à mettre en place mon travail avec les anges, les messages intérieurs forts que je recevais disaient de ne pas reproduire les choses qui sont faites depuis la nuit des temps. Je n'allais pas faire la différence avec mes outils, puisque j'ai les même que tout le monde, mais en étant moi. Parce que tout le monde est unique. Je m'applique juste à être moi et ça marche. »

« Si tu refuses le mouvement, tu es dans la merde »


Ça marche, en effet. A 36 ans, Marina Bougaïeff réunit une communauté de 12 000 « pépites » sur Facebook, a publié trois livres*, anime des stages qui font le plein dans toute la France et possède un site internet sur les anges qui fait référence. Tout cela, construit en seulement trois ans, cinq ans après avoir découvert les soins énergétiques. « Je ne me sentais pas bien, j'étais vraiment paumée, peu épanouie, enfermée. Je ne trouvais pas ma place. J'étais prof de fitness depuis quatre ans et j'avais fait le tour, j'avais besoin d'autre chose. J'étais plongée dans un état de déprime assez intense. De fil en aiguille, j'ai découvert les soins énergétiques avec le reiki puis je me suis intéressée au pouvoir de la pensée positive, de créer sa vie. »


Le véritable tournant a eu lieu en 2015 avec la découverte de la thérapie d'énergie intégrée (un soin énergétique de libération émotionnelle réalisé en collaboration avec les anges) : « J'ai pris une énorme claque dans le sens où j'ai vu ma responsabilité dans tout ça. Cela a été une prise de conscience. J'ai vraiment décidé de me lancer en 2016. J'ai créé ma page Facebook le jour où j'ai quitté mon ami de l'époque. J'ai pris mes bagages et j'ai entamé un tour du monde. J'ai lancé tout ça en mode sac à dos. » Elle a visité une dizaine de pays en un an et demi. Est rentrée en France se poser. Ecrire des livres. Développer et faire évoluer ses soins. Elle a par exemple arrêté les guidances angéliques, qui étaient une de ses prestations les plus prisées, il y a quelques semaines : « J'étais obligée de le faire. On évolue tous et s'il y a bien une certitude en moi, c'est que rien n'est permanent. Si tu refuses ce mouvement, tu es dans la merde parce que tu t'accroches, tu tombes dans le contrôle et la résistance, ce qui est l'inverse du lâcher prise. »

La musique du roi lion dans ses méditations


Une de ses guidances a changé ma vie. C'était en mai 2017. J'étais toute jeune maman, déjà initiée au reiki et appelée à en faire mon métier, sans oser me l'avouer. C'est elle qui m'a décidée à sauter le pas. Très simplement, en canalisant que j'étais un travailleur de lumière et en faisant péter les pensées limitantes (et débiles) selon lesquelles je ne pourrais jamais en vivre. Avec ses mots à elle, simples et juste parfaits pour me toucher exactement là où il le fallait. J'ai pleuré après cette guidance. Marina avait, en une heure, changé quelque chose de moi et toute ma vie en suivant. C'est de cette lumière dont je vous parlais au début de ce portrait.


Pour briller, Marina Bougaïeff transmet : « J'ai deux piliers dans mon métier : la créativité et la transmission. J'adore créer des nouvelles méthodes de transmettre, via des méditations, des ateliers etc. Je veux le faire à ma manière. » Sa manière, c'est par exemple de mettre la musique du roi lion à la fin d'une méditation : « Là je me sens pleinement dans ma vibration ! J'adore expérimenter, parce qu'il faut savoir que je teste toujours les choses avant de les enseigner. Je vois ce qui fonctionne et je le transmets pour que le plus grand nombre en bénéficie. »


Pour terminer de vous dresser le portrait de cette super super-nana, je vous livre cette anecdote : dimanche, alors que je préparais un concours sur les réseaux sociaux ayant pour thème les anges, une des personnes qui devait offrir un lot a dû annuler à la veille de son lancement. Panique à bord. Je me suis calmée, ancrée, et j'ai demandé de l'aide à nos potes ailés. Il m'a alors été soufflé l'idée de demander à Marina si elle pouvait offrir un livre. Comment n'y avais-je pas pensé plus tôt ? Elle a mis seulement quelques minutes à répondre, d'un grand oui bienveillant qui a illuminé toute ma journée. Grande lumière. Très grande lumière.



*"Communiquer avec son ange gardien et kiffer sa vie", "Journal d'une illuminée" et "Colorer sa vie avec 50 nuances d'archanges", tous édités chez Eso Pratique


Me suivre

  • Facebook - White Circle
  • Instagram - White Circle

​© 2023 par Sun Reiki. Créé par Romane PAULIN